lundi 23 avril 2018

Un peu d'histoire

La création de Caisses des écoles fut autorisée par la loi du 10 avril 1867, mais à titre facultatif pour les communes. Cela se comprenait car, à l'époque, l'enseignement primaire n'était pas obligatoire. Mais le principe de l'obligation scolaire ayant été posé en 1882, la création de caisses des écoles devient obligatoire pour les collectivités municipales.

Légalement une caisse des écoles doit donc être établie dans chaque commune (L. 28 mars 1882,.art. 17). Il ne peut y avoir qu'une seule caisse, même si la commune compte plusieurs groupes scolaires (Sol. min. Éd. Nat., 17 mars 1934) ; mais plusieurs communes peuvent être autorisées à s'associer pour la formation et l'entretien d'une caisse intercommunale.

En fait cette obligation n'a pas été partout respectée.

En séance ordinaire du 26 juin 1939, le Conseil municipal de Bouray décide de "…reconstituer à nouveau la Caisse des écoles créée par délibération du 4 juin 1882 pour aider la commune à venir en aide aux enfants des écoles". Les nouveaux statuts se réfèreront à la circulaire du 20 mars 1882 modifiée par les circulaires 30 avril et 6 octobre 1937 (voir page 18).

Les statuts ont été remaniés lors de l'année scolaire 1974-1975, un nouveau comité a été désigné. Cette année scolaire fut aussi marquée par le départ à la retraite de monsieur Chaussin qui sera remplacé en septembre 1976 par madame Peinaud, nouvelle directrice de l'école de la rue de la Pingaudière.

Aujourd'hui, ces statuts n'ont que très légèrement changé sur la forme, mais sur le fond, la priorité est toujours la même : apporter une aide complémentaire pour des sorties, spectacles, améliorer la scolarité des plus démunis, etc.

En 1977, la commission devient extra-municipale et prend le nom de "Comité de la Caisse des écoles de Bouray-sur-Juine" où participent des élus, des enseignants et des parents d'élèves bénévoles.

Dès lors des buffets campagnards sont organisés et ce sont les membres très actifs du "Comité de la Caisse des Ecoles" qui prennent en charge l'organisation de diverses manifestations festives : Loto, carnaval (suivi de lâchers de ballons, puis en remplacement, la mise à feu de Bineau), bourse aux jouets, vente de muguet, etc.